Danse-thérapie et danses circulaires

Je vous propose de nous retrouver le 17 février prochain pour un nouvel atelier de danse-thérapie. Celui-ci aura pour thème les danses circulaires. Mais que se cache-t-il derrière ces mots?

Les danses circulaires ont émergé dans les années 70 sous l’impulsion d’un danseur allemand Bernard Wosein. M. Wosein « a étudié la danse de roues anciennes en Europe orientale et dans d’autres parties du monde. Ainsi, il a trouvé des racines anciennes de reconnecter l’homme avec le cosmos. Il a cru que la danse et la marche sont une forme de méditation. Il a ajouté que l’inclusion de la danse dans la vie humaine est un moyen d’établir un contact avec la spiritualité. Selon lui, le grand potentiel des danses circulaires, c’est qu’à chaque fois que vous entrez dans la roue , vous accédez à quelque chose de grand. Il a pensé que cette danse venait de la méditation et elle a la capacité d’expansion de la conscience, où le temps n’est pas mesurable, et la force de la roue permet la rencontre avec soi-même et de la communauté. » (source : lalchimiepourvous)

La danse sacrée circulaire permet d’être en contact avec les autres car il s’agit de danse de communauté. L’objectif est de permettre de créer du lien, du corps, par le cercle. C’est un moyen de partager la danse folklorique et sociale du monde entier dans un cadre convivial, de renforcer la communauté et d’entrer en contact avec d’anciennes traditions.

La danse circulaire se pratique en cercle avec un contact par les mains. Ainsi, le cercle permet d’éviter toute hiérarchie, il n’y a aucun leader, ni aucun suiveur. De plus, il symbolise le voyage à travers la vie et l’espace de la communauté. Il nous permet d’avoir une vision de tous les membres et que tous sont aussi importants les uns que les autres.

Les danses racontent l’histoire humaine, il s’agit de danses mythologiques, universelles. « Jung nous dit, que nous sommes un fragment de l’histoire, nous portons tous ce qui a été vécu par nos ancêtres et nous utilisons cette connaissance comme un outil pour vivre dans le présent. Notre corps et la psyché contiennent toute l’histoire de l’humanité elle-même. C’est le corps qui marque toutes nos expériences en forme de posture, de tonus musculaire, de souplesse ou de rigidité. Le corps et l’esprit sont profondément liés. Le corps est la façon dont notre essence (subjectivité) est exprimée dans le monde. Le corps est l’instrument par lequel la danse arrive. Le corps capture l’expérience de la danse circulaire sacrée et permet de garder les marques de l’expérience de l’élaboration psychique qui si manifeste au moment de la danse. » (source : lalchimiepourvous)

La danse en cercle va d’une chorégraphie simple à des pas plus complexes. La notion de répétition des phrases chorégraphiques est importante car c’est grâce à elle que les personnes qui dansent peuvent se rattraper si besoin et expérimenter la détente physique et mentale tout en étant présent à d’autres sensations. Le but n’est pas la technique mais le sentiment d’union et de communion avec le groupe. Il s’agit d’un travail de groupe autant qu’individuel.

Ainsi, la danse circulaire favorise la prise de conscience corporelle, l’apaisement émotionnel, la concentration et la mémoire, la créativité et la communication, l’estime de soi et la confiance en soi tout en diminuant la tension et le stress. Elle permet également d’accéder à son imaginaire à travers les voyages dans différents pays.

Envie de découvrir les danses circulaires et de vivre une nouvelle expérience ? Alors n’hésitez plus et contactez moi pour réserver votre place pour ce stage unique à Aix en Provence.

Laisser un commentaire