C’est la rentrée. Je me mets à la danse-thérapie !

J’ai la joie de proposer en cette rentrée des ateliers mensuels de danse-mouvement-thérapie ouverts à tous. Cela est le fruit de plusieurs mois de réflexion concernant ma pratique en institution et comment la mettre en oeuvre pour qu’elle soit accessible au plus grand nombre. Car, après tout, le mot « thérapie » ne concerne pas seulement les personnes malades ou ayant un handicap, mais il peut être élargi à nous tous, personnes qui ne présentons pas de symptômes particuliers mais qui pour autant ne nous sentons pas dans les meilleurs dispositions psychiques, physiques, émotionnelles pour faire face, certaines fois, à des situations de la vie quotidienne. Finalement, ce mot « thérapie » qui fait tant peur aujourd’hui, dans nos sociétés de performance et de compétitivité, n’entretiendrait-il pas un lien étroit avec la définition de la santé de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) ?

L’OMS définit la santé comme un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité.

C’est donc avec cette définition de la santé et du bien-être en tête ainsi qu’avec le vécu des mes différentes formations en danse et danse-thérapie, que j’ai décidé de sauter le pas, de sortir la danse-thérapie des institutions pour aller à la rencontre des personnes qui m’entourent dans mon quotidien et partager avec eux cette expérience du mouvement qui, malgré le caractère éphémère du mouvement dans l’espace-temps, laisse une trace dans notre corps et qui nous permet de nous connaître voire de nous découvrir différemment.

Ecoute de soi, partage, rencontre, … : voici quelques exemples de sujets abordés en atelier de danse-mouvement-thérapie

Dans un monde où nous sommes tout le temps (sur)connecté, (sur)sollicité, où tout doit se faire dans l’immédiateté, nous ne prenons plus le temps (ou ne nous autorisons plus ?) de nous connecter à nous même, de nous écouter, de rencontrer l’autre, d’échanger, de partager…
La danse-mouvement-thérapie permet cela à travers la médiation corporelle, artistique, créative, sensorielle.
Ainsi, à travers l’utilisations de différents outils (mouvement, rythme, musique, voix, imaginaire, improvisation ou relaxation), le danse-thérapeute amène les participants à vivre diverses expériences corporelles, sensorielles, émotionnelles favorisant la détente corporelle et mentale, le développement du ressenti corporel et des capacités expressives, la relation à l’autre, l’expression des émotions, la confiance en soi et l’estime de soi.

Il ne s’agit pas d’un cours de danse : la personne peut donc s’exprimer sans aucun jugement artistique ou de valeur

Un autre intérêt de l’atelier de danse-thérapie, c’est que les participants sont invités à utiliser leurs corps comme outil de création et de bien-être mais pas comme outil esthétique et de performance comme nous pouvons le rencontrer souvent dans un cours de danse. Ici, pas de jugement artistique ou de valeur, pas besoin d’avoir plusieurs années de danse derrière soi pour pratiquer cette discipline des arts-thérapies. Seuls compte le plaisir de bouger, de s’exprimer autrement que par le verbe et de prendre du temps pour soi.

Envie de découvrir une nouvelle discipline ? De prendre du temps pour vous autrement ? De vivre et partager de nouvelles expériences ? N’hésitez plus! Venez participer à un atelier de danse-thérapie et n’hésitez pas à faire part de vos impressions.

Crédits image : Dessin réalisé par Céline Bokobza (www.celinebokobza.com) au Labo danse dessinée organisé par Magali Oh, à la Tanguedia de Paris.

Laisser un commentaire